En tant que freelance, il faut se préparer à vivre un rythme de travail assez instable. Il peut arriver que certaines semaines soient bien chargées et que votre boîte mail menace de craquer sous les mails de projets et rendez-vous clients. D’autres au contraire vous donneront l’impression que tout le monde vous a abandonné. C’est généralement à ce moment-là que les doutes et les peurs commencent à s’installer.

Malgré cela, comment bien gérer cette alternance de semaines pleines et creuses et ne pas être pessimiste ? Nos traducteurs freelances d’Acolad Community nous ont donné leurs conseils pour s’occuper durant les semaines de plus faible activité :

 

Prendre du temps pour soi

Un esprit sain dans un corps sain est LA règle de base en tant que freelance (mais pas que), pour mieux supporter ces périodes de vide et garder le sourire. Dormir (ou récupérer des heures de sommeil manquées), avoir une alimentation équilibrée, faire du sport : préservez votre santé mentale et physique avant tout. Prendre soin de soi ne passe pas seulement par une hygiène de vie plus équilibrée :  vous pouvez aussi aller dans un café en terrasse, lire des livres que vous aviez commencé des mois auparavant, des articles ou des blogs sur la traduction… Enfin, profitez de cette occasion pour retrouver vos amis, votre famille et de passer des bons moments avec eux.

 

Entretenir son réseau

Profitez de ces semaines vides pour construire/élargir votre réseau en tissant des relations étroites avec des collègues, clients et prospects. De cette manière, vous leur montrerez que vous êtes actifs en permanence et vous rappelez à vos clients que vous êtes toujours disponibles pour eux n’importe quand. Sortir à des conférences, des salons traducteurs et d’autres événements networking, comme nos meetups traducteurs, est un excellent moyen pour y parvenir. Pour les plus timides, vous pouvez aussi développer votre réseau sur les réseaux sociaux et plateformes dédiées aux traducteurs, comme Acolad Community😉

 

Développer ses compétences et ne jamais cesser d’apprendre

Vous avez une semaine sans projet ? Cela vous laisse du temps pour approfondir vos compétences ! Suivez des formations en ligne ou des webinars, lisez des articles ou des livres sur un domaine d’expertise ou un sujet plus spécifique, apprenez une nouvelle langue ou travaillez celle que vous avez étudiée auparavant et que vous avez laissé tomber, peaufinez vos compétences en informatique, marketing, négociation… afin de vous préparer pour de nouveaux prospects et vous vendre efficacement. 😉 Non seulement vous ne resterez pas oisifs, mais en plus, vous montrerez aux futurs clients que vous êtes un professionnel qui sait se remettre en question et va pousser ses connaissances encore plus loin.

 

S’occuper des autres tâches

En tant que traducteur indépendant, vous n’avez pas seulement des projets de traduction à traiter au sein de votre micro-entreprise. Vous devez également vous charger des factures, de la comptabilité et d’autres tâches administratives plus rébarbatives. On sait, c’est moins passionnant que traduire, mais une fois que c’est fait, vous serez un peu plus tranquille. C’est là qu’avoir une semaine moins chargée peut se transformer en avantage. 😉 De plus, des outils, logiciels et sites web pour les freelances vous facilitent la vie en vous aidant à organiser votre calendrier, vos documents comptables et même créer des visuels sympas sans être un pro du design.

 

Créer votre site web professionnel

Pourquoi ne pas en profiter pour créer votre propre site web ? En tant que propriétaire de votre propre entreprise, un site web est la vitrine de vos services et de vos compétences. De plus, un site web bien référencé avec un beau design tapera dans l’œil des clients potentiels et fera grandir votre présence online. Alors profitez d’une semaine sans projets pour mettre en place votre site web (surtout si vous avez suivi au préalable une formation WordPress ou pour un autre CMS 😉). Que les néophytes se rassurent, de nombreuses solutions existent pour donner vie à votre site, même si vous n’avez aucune notion en la matière : logiciel en ligne (Wix Jimdo,…), achat de site web clé en main, agence web…

 

Etre traducteur freelance est un long chemin semé d’embûches, il est normal de faire face parfois à des échecs et des défis. Il ne faut absolument pas que cela vous contrarie, bien au contraire. Il faut dans ces cas-là apprendre à garder un état d’esprit positif et à tirer profit de chaque difficulté.  Une chose est sûre, il n’y a pas de recette universelle, chacun sa méthode ! N’oubliez pas : si vous souhaitez encore plus d’astuces sur comment s’occuper quand on est dans le creux de la vague, faites-en part à la communauté de traducteurs freelances Acolad Community. Entre collègues, il faut aussi se serrer les coudes. 😉