Comment devenir interprète

Le métier d’interprète fait rêver de nombreux bilingues. Vous aussi ?

De multiples définitions

Le métier d’interprète est un métier exigeant qui se présente sous plusieurs formes. Si vous souhaitez devenir interprète, il est indispensable que vous définissiez laquelle vous correspond le mieux.

Tout d’abord, l’interprète de conférence reste probablement la forme la plus connue. Les interprètes de conférence peuvent faire leur travail de manière simultanée, lorsque l’installation le permet : il faut alors une cabine à part pour l’interprète, des micros, et des casques pour le public ou les intervenants qui comprennent la langue cible.

 

L’interprétation de conférence peut aussi s’effectuer de manière consécutive ou chuchotée, lorsque la salle de l’événement n’est pas équipée.

Être interprète c’est avant tout décider dans quel type de situation vous souhaitiez intervenir. Il existe une multitude de types d’interprétation. Interprète expert, si vous souhaitez intervenir dans des situations d’interrogatoire dans un commissariat par exemple, ou dans un tribunal lors d’un procès… Ou même dans une mairie pour des mariages !

L’interprétariat était une réelle vocation pour moi. C’est un métier très intense et qui demande de grandes capacités de concentration et d’écoute.

Laura, interprète espagnole

Les différentes formations

Pour devenir interprète, il est recommandé de suivre une formation officielle. A noter que si vous souhaitez devenir interprète assermenté, c’est à dire si vous souhaitez travailler avec la police ou la justice, il vous faudra être nommé par une Cour d’Appel.

En France, il existe plusieurs formations pour devenir interprète. Les écoles les plus connues, situées à Paris, restent l’ESIT (École Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs) et l’ISIT (Institut de management et de communication interculturels), qui proposent des parcours de master spécialisés en interprétariat. Il existe d’autres formations universitaires partout en France et dans le reste de l’Europe.

Le monde de l’interprétariat est réputé pour être un monde relativement petit : selon votre ville ou votre domaine d’expertise, vous risquez de rencontrer régulièrement les mêmes interprètes. Suivre une formation dans une université vous permet, outre les compétences à acquérir, de vous créer un réseau autour de vous et d’apprendre les différents codes de la profession, qui sont essentiels à votre réussite dans ce métier.

Certains parcours universitaires vous offrent aussi la possibilité de vous spécialiser dans l’interprétariat de la langue des signes. Les débouchées sont variées et différentes universités en France, comme Toulouse, Lille ou Rouen, proposent des masters professionnels. Des écoles telles que l’ESIT ou l’ISIT proposent aussi un parcours spécialisé.

Devenir interprète avec Acolad

Si vous êtes interprète de conférence et que vous recherchez des missions, Acolad serait enchanté de collaborer avec vous !

Nous vous invitons à transmettre vos références ainsi que votre curriculum vitae. Nous étudions chacune des candidature avec soin et nous reviendrons vers vous dès que possible, dès que nous avons une mission d’interprétariat qui correspond à votre expertise et à votre combinaison de langue.

N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter si vous souhaitez rester informé(e) des formations proposées par Acolad Community !