Comment devenir traducteur

Découvrez comment vous lancer dans une carrière de traducteur !

Après un master de droit j’ai finalement décidé de suivre une formation de traducteur pour associer deux de mes passions : le droit et les langues étrangères, et le français plus particulièrement. Je suis maintenant traducteur juridique, en freelance, depuis 4 ans.
Peu de personnes me croient mais j’aime traduire des contrats !

Benjamin

Traducteur anglais

Les formations

Les programmes des formations de traducteurs sont très variés. Il vous faudra aussi décider de si vous souhaitez suivre une formation de traducteur spécialisé (juridique, financier, littéraire etc.) ou une formation plus ou moins technique, tournée vers les derniers outils de traduction.

Il s’agit de la voie la plus classique pour devenir traducteur ou traductrice. De nombreuses formations de traducteur existent partout en France et à travers le monde.

Si vous possédez déjà une licence, un master s’avère la solution idéale pour suivre une formation de traducteur.

 

Dans l’union Européenne, un bon moyen de discerner les parcours universitaires en traduction de qualité est de consulter la liste des masters qui ont obtenu le label EMT (European Master in Translation). Ce label existe grâce au partenariat entre les établissements d’enseignement supérieurs et la direction générale de la traduction (DGT) de la Commission européenne. Les cursus qui obtiennent ce label répondent aux critères définis par la DGT.

Acolad entretient des liens très étroits avec plusieurs établissements de formation de traducteur, vous pouvez suivre les évènements organisés sur nos réseaux sociaux.

Se reconvertir dans la traduction

Si vous avez déjà une carrière dans laquelle vous utilisez deux langues ou plus, et que vous souhaitez devenir traducteur dans le même domaine, vous un traducteur spécialisé idéal ! Vos connaissances avancées dans le domaine concernée représentent un réel atout, car vous êtes aptes à comprendre le sujet de vos traductions. Nous vous conseillons toutefois de suivre une formation afin d’apprendre à utiliser les outils de traduction assistée par ordinateur.

Si vous êtes bilingue (ou presque), sans formation particulière, et que vous souhaitez devenir traducteur, c’est aussi possible. Il vous faudra cependant une expérience solide pour asseoir vos compétences en traduction. En effet, il ne suffit pas d’être bilingue pour devenir traducteur, cela demande bien plus de compétences ! Si vous pouvez vous inscrire à une formation en contenu, ce sera bien entendu un réel plus.

Le marché de la traduction évolue très rapidement, être traducteur n’est pas un travail aussi littéraire que ce que peuvent renvoyer les stéréotypes de l’imaginaire collectif. Il est essentiel de s’informer sur les actualités du marché de la traduction et de se tenir à jour. C’est là qu’Acolad Community joue son rôle, à travers ses divers articles de blog, les formations proposées ou encore les meetups organisés.

Comment devenir traducteur pour Acolad

Acolad travaille exclusivement avec des traducteurs professionnels (qui ont un diplôme en traduction et/ou plusieurs années d’expérience à plein temps) qui traduisent vers leur langue native.

Si vous souhaitez recevoir des missions de traduction du groupe Acolad, vous pouvez candidater sur cette page. Vous serez ensuite contacté par un de nos Vendor Manager pour une évaluation, selon vos langues et votre domaine de prédilection. Vous serez uniquement contacté si nous pensons avoir un projet qui vous correspond. Votre évaluation sera ensuite relue par un traducteur professionnel qui vous transmettra ses corrections.