Etre travailleur indépendant n’est pas de tout repos : le freelance doit souvent jongler entre plusieurs fonctions autres que son activité principale et doit faire en sorte d’avoir des clients et des revenus réguliers, pour ne pas tomber dans une instabilité financière stressante.

Le freelancing est un métier qui s’assimile à celui d’un funambule, car tous deux recherchent l’équilibre en permanence. C’est pourquoi vous devez prendre particulièrement soin de vous. Comme dit ce célèbre proverbe chinois : « Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie de l’habiter ». Pour vous, Acolad Community est parti à la recherche des meilleurs conseils pour entretenir sa santé physique et mentale en tant que freelance :

 

Santé physique : rester en forme quand on est freelance

N’oubliez pas que même si vous êtes un nomade digital, votre travail est sédentaire, d’autant plus qu’il n’existe pas (encore) de médecine du travail à proprement parler pour les travailleurs indépendants. Voici les principaux conseils à adopter pour avoir un mode de vie sain en tant que freelance :

 

Avoir une alimentation équilibrée

Un seul mot d’ordre pour vous : anti-stress ! N’abusez pas du mauvais sucre et privilégiez les aliments suivants : légumineuses, oléagineux, protéines, céréales complètes, fruits et légumes frais, viandes et huiles végétales riches en oméga-3… Suivez la pyramide alimentaire si vous vous y perdez. 🙂 N’oubliez pas également de bien vous hydrater. Prenez votre temps pour cuisiner maison, même la veille pour le lendemain. Le corps et votre cerveau vous le rendront au centuple et vous carburerez sur les projets !

 

Dormir suffisamment (même plus si vous en ressentez le besoin !)

Ne tombez pas dans le piège des nuits blanches pour boucler des projets, même les plus urgents ! Inutile de préciser qu’un manque de sommeil est fatal pour la concentration, le moral et la mémoire. Dormez minimum 7 à 9 heures par jour, faites des siestes dans la journée pendant 20 minutes maximum si vous avez envie et éteignez tous vos écrans au moins 1h30 avant de vous endormir le soir.

 

 

Bouger et encore bouger

Vous êtes assis à votre bureau toute la journée, certes. Cependant, même si vous êtes en home office, vous devez faire au moins 30 minutes d’exercice physique par jour comme tout le monde. Ne vous inquiétez pas, nul besoin de vous inscrire à une salle de gym. Découvrez les joies du fitness à domicile : yoga, pilates, appareils de cardio…  Et pourquoi ne pas jouer dehors avec vos enfants ou votre chien dans le jardin ou au parc ?

 

Penser ergonomie et flexibilité (du corps)

N’oubliez pas de faires des pauses régulières au moins toutes les heures pour vous étirer et ne pas vous engourdir devant l’écran. Surtout faites attention à votre posture, sinon troubles musculosquelettiques (TMS) assurés. Pour les prévenir, investissez dans du matériel de bureau ergonomique : tapis de souris avec repose-poignet, chaise de bureau ajustable, hamac pour les pieds…

 

Santé mentale et freelance : éviter les excès

Santé physique et mentale sont étroitement liées. Négliger cette dernière est l’assurance de se tirer une balle dans le pied et de tomber dans les excès, jusqu’au burn-out. Vous savez prendre soin de vous physiquement grâce à nos conseils précédents. Maintenant, voici comment préserver sa santé mentale :

 

Se fixer sa propre routine de travail en home office

Encore une fois, ce n’est pas parce que vous travaillez depuis chez vous que vous devez vous relâcher. Au contraire, plus vous serez rigoureux dans votre routine, moins vous risquez d’être débordés. Pour être efficace, il faut travailler à votre propre rythme. Parfois, on se force à se lever aux aurores pour travailler plus, mais c’est la qualité qui compte et non la quantité. Mieux vaut se lever plus tard et avoir le cerveau frais après une bonne nuit que de se sentir embrumé toute la matinée et perdre un temps précieux !

 

La tomate pour mieux s’organiser, ou la technique Pomodoro

Avez-vous déjà entendu parler de cette technique ? Elle tire son origine du minuteur en forme de tomate (d’où le nom Pomodoro, « tomate » en italien). Le principe est de programmer des périodes de travail intense de 25 minutes, entrecoupées de 5 minutes de pause, que vous prolongez jusqu’à 15 minutes au fur et à mesure. Le cerveau a absolument besoin de pauses pour fonctionner sans pour autant divaguer trop longtemps, exactement comme avec la technique Pomodoro. 😉

 

 

Ne pas s’isoler

L’une des plus grandes erreurs de la majorité des travailleurs indépendants est de finir par ne plus trop sortir. Or, le manque de contact physique (et même virtuel) avec des gens appauvrit la personne et l’isole progressivement. C’est à ce moment-là que l’anxiété prend le dessus et peut mener à d’autres pathologies plus graves. Alors pour éviter de vous rendre malade et de devenir fou, sortez voir vos proches, vos amis, allez au musée ou au cinéma… . Profitez des espaces de coworking pour travailler avec des « collègues » freelances. Mais surtout, ne restez pas seul.

 

La santé pour nomade digitaux, mode d’emploi

Pour les nomades digitaux soucieux de ne pas se ruiner en frais de santé, nous avons aussi pensé à vous.

En effet, voyager est un dépaysement et une expérience forte en émotions. Mais un accident, même minime, peut vite vous tomber dessus. Le rêve peut vite se transformer en cauchemar et vous poser de véritables problèmes financiers, car les frais d’hospitalisation à l’étranger ou de rapatriement d’urgence peuvent atteindre des sommes astronomiques, de l’ordre de 15 000 euros, voire plus pour certaines destinations !

Hors de question dans ces cas-là de faire l’impasse sur l’assurance santé, surtout pour en économiser le prix !

Autre point crucial : vous voyagez dans des pays avec des systèmes de santé très différents les uns les autres. Donc il vous faut souscrire à une assurance maladie « nomade », comme vous. 😊 Cela tombe à pic, il existe une grande variété d’assurance internationale pour les nomades digitaux, telles que SafetyWing, World Nomads et ACS.

 

Avez-vous d’autres astuces santé à partager avec Acolad Community ? Connaissez-vous d’autres assurances maladie pour les nomades digitaux (et pour freelances tout court) ? N’hésitez pas à en faire part dans notre groupe de discussion !